Nov 05

Equipements médicaux, passez à la maintenance préventive !

Posté par : Juliette Fauchet / Etiquettes : , ,

Equipements médicaux, passez à la maintenance préventive !

Les établissements médicaux ont une grande variété d’équipements médicaux intervenant dans chaque étape du processus de santé : prévention, diagnostic, traitement, suivi…
 
Le bon fonctionnement de tous ces matériels est donc un enjeu majeur pour ces structures dont les dépenses en maintenance sont considérables.
 
Aussi attendent-ils de leurs prestataires des interventions de maintenance de qualité, que ce soit dans le cadre de leurs contrats préventifs ou curatifs.

 
 
 
Outre la compétence des professionnels de santé, la qualité des prestations délivrées aux patients dans un service hospitalier repose aussi sur un environnement technologique adapté et performant. Aujourd’hui, nombre de services et établissements de santé privés et publics, contraints par des restrictions budgétaires, possèdent des matériels vieillissants. Or, tout appareil ou équipement médical défectueux affecte considérablement l’acte de soin, le fonctionnement, l’économie et la réputation du lieu. Dans un tel contexte, la maintenance du matériel revêt un caractère primordial.

Une grande variété d’équipements médicaux plus ou moins complexes à maintenir

Complexe par la variété du type d’appareils et d’équipements médicaux, cette maintenance doit intégrer un grand nombre de paramètres : les réglementations, les besoins en disponibilité des différents matériels, la performance et la durée de vie des équipements, les conséquences des défaillances, la maîtrise des coûts.
 
Si les laboratoires sont particulièrement concernés du fait des certifications et réglementations qui pèsent sur eux, les services de radiologie ressentent une pression identique en raison des coûts élevés des équipements (IRM, Scanner,…). Pour certains équipements médicaux de services de réanimation et blocs opératoires (monitorage de réanimation et d’anesthésie, ventilation de réanimation et d’anesthésie), c’est la criticité de leur fonction qui rend la qualité de leur maintenance si importante.
 
Dans ce type d’environnement, il est clair que le service de maintenance fourni par le prestataire doit être sans faille. Il doit être rapide et d’excellente qualité. Aussi, pour satisfaire ces attentes, les prestataires doivent mettre en place une organisation et des outils adaptés.

La maintenance préventive réduit les coûts de la maintenance curative

La maintenance est un investissement considérable pour les établissements de santé et celle-ci se fait au travers de contrats préventifs et curatifs.
 
La maintenance préventive, ayant pour but d’anticiper les défaillances ou la dégradation du fonctionnement d’un équipement, est programmée selon un calendrier préétabli. Ce type de contrats permet non seulement d’éviter tout risque sanitaire – et son corolaire économique – dû à l’arrêt brutal de la machine, mais permet également de diminuer les coûts de maintenance corrective : l’entretien régulier et le suivi d’un équipement médical onéreux coûtent moins cher que sa réparation en cas de panne. Grâce aux contrats annuels préétablis, les services peuvent s’organiser et mettre en place un dispositif pour réduire l’impact de l’intervention de maintenance.
 
De son côté, le prestataire peut planifier les interventions de ces contrats et, dans son logiciel de gestion des plannings, générer des alertes de rappels.
 

Rapidité et efficacité pour la maintenance curative des équipements médicaux

La maintenance curative intervient suite à une panne ou à un dysfonctionnement sur un équipement. Alerté par l’établissement de santé, le prestataire doit intervenir au plus vite. Il doit donc identifier rapidement dans son vivier de techniciens la bonne compétence pour réparer le type de matériels endommagé et disponible au plus vite. Une solution logicielle centralisant à la fois le planning et les compétences des équipes permet au planificateur de repérer rapidement le technicien satisfaisant ces deux critères.

Un SAV performant requiert des outils numériques

Au regard de ces deux types de maintenance, il est clair qu’une maintenance performante dans le domaine médical requiert des outils numériques et des données. Dans le cadre des compétences des techniciens par exemple, il est indispensable pour le prestataire d’avoir numérisé leur profil en y incluant leurs dernières formations et certifications. Des informations qui doivent être accessibles aux gestionnaires de planning afin qu’ils puissent dépêcher la bonne personne pour intervenir sur un équipement donné.

Les informations sur les équipements accessibles en mode connecté ou non

Les établissements de santé ayant des équipements plus ou moins sophistiqués, les techniciens ont besoin de consulter des informations sur leur fonctionnement. Pour cela ils doivent pouvoir accéder de façon numérique aux caractéristiques et spécificités des matériels. Cet accès nécessite qu’ils aient, sur leur tablette ou smartphone, toute la documentation spécifique aux matériels, accessible en mode connecté ou non, et aux données relatives aux interventions précédentes. Toutes ces informations doivent donc être notifiées dans une base de données contenant l’historique technique et financier de chaque équipement. Grâce à elles, un technicien en cours de maintenance préventive pourra être alerté sur un potentiel dysfonctionnement et éviter ainsi la défaillance technique et l’immobilisation du matériel.

Numériser les informations pour les extraire facilement

Toutes ces informations numérisées permettent aussi de tracer toutes les interventions réalisées sur un équipement et de s’assurer que les contrôles imposés dans le cadre réglementaire ont bien été effectués. D’un point de vue législatif, toute opération qui n’est pas consignée dans un document papier ou numérique n’a jamais été effectuée. Il est donc indispensable d’avoir un historique complet de toutes les opérations intervenues tout au long de la vie du matériel. La numérisation de ces données permet une extraction automatique en cas de contrôle. Enfin, disposer d’une fonctionnalité de signature électronique, permet aux techniciens de valider l’intervention directement sur site.
 
Avec la croissance du nombre d’équipements techniques présents dans les établissements de santé, la maintenance est devenue un enjeu majeur. Les incidents et les pannes immobilisant les matériels doivent être réglés au plus vite, voire éviter par une maintenance préventive, la durée de vie de ces appareils dans des conditions de performance doit être prolongée et les coûts doivent être maitrisés.
 
 

Articles similaires :

A propos de l’auteur

Juliette Fauchet

Juliette Fauchet est journaliste indépendante. Forte de plus de 25 ans d’expérience au service de grands groupes de presse, elle écrit notamment sur des thématiques liées à l’informatique d’entreprise, au numérique et aux nouvelles technologies.

Essayez le leader Praxedo

Pas d'engagement, pas de carte bleue demandée
une bonne idée, faites un essai gratuit
Essai gratuit

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour personnaliser votre visite et vous assurer une meilleure expérience sur notre site. Pour en savoir plus, cliquez ici.